De Oncologik


Endoscopie bronchique interventionnelle
Groupe Oncolor
Dernière modification20 juin 2014
Réseaux participantsOncolor
Endoscopie bronchique interventionnelleOncolor20 juin 2014frhttp://purl.bioontology.org/ontology/MSH/{{#ask: [[-a pour mot cle::Oncolor:Endoscopie bronchique interventionnelle]]|link=none|

| format=template | template=Rdfa milieu

}}


Espace Privé
Espace d'édition
Rédacteurs
Bibliographie
Pubmed
PubMed Classic

Clinical Queries
PubMed: Etiology
PubMed: Diagnosis
PubMed: Therapy
PubMed: Prognosis
PubMed: Clinical Prediction Guides

Cismef
Publications

Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels du réseau régional de cancérologie de Lorraine (ONCOLOR), en tenant compte des recommandations nationales, et conformément aux données acquises de la science au 20 juin 2014.


Généralités

  • Ce référentiel présente les principes de traitement endoscopique des tumeurs bronchiques ou trachéales, obstructives ou non. Il décrit également les techniques utilisées dans ces situations.

Tumeur non obstructive


  

Tumeur obstructive de type CBNPC



  

  • Si CBPC, l'indication première est une chimiothérapie avec corticothérapie puis ré-évaluation précoce après la 1ère ou 2ème cure.

Fistule œsotrachéale ou œsobronchique

  

  • La couverture de la fistule au niveau œsophagien est le plus souvent souhaitable, d'autant plus que la fistule est étendue. Les deux gestes peuvent être réalisés dans le même temps si les conditions techniques locales le permettent.

Laser

Aspects techniques

  • Nd YAG le plus souvent utilisé.
  • Utilisation en coagulation ou en vaporisation selon la puissance utilisée.

Précautions d'usage

  • Risque de perforation, d'hémorragie (en cas de dévascularisation insuffisante), d'hypoxie (maintenir liberté des voies aériennes), de feu endobronchique (arrêt de l'oxygène pendant l'utilisation du laser).
  • Protection des yeux de l'opérateur.

Photothérapie dynamique

(Photodynamic Therapy = PDT)

Aspects techniques

  • Injection d'un agent photosensibilisant.
  • Accumulation dans les cellules tumorales dans un délai de 1-3 jours.
  • Illumination en lumière laser de longueur d'onde adaptée à J1.
  • Contrôle endoscopique à J8 et à 1 mois pour évaluation et retrait éventuel de débris nécrotiques.

Précautions d'usage

  • Stockage tissulaire, risque de brûlure cutanée pendant 2 mois.
  • Pas d'exposition solaire, port de vêtements longs...
  • Risque de perforation très faible, possibilité de nécrose retardée.
  • Risque d'obstruction bronchique (œdème, sécrétions).

Cryothérapie endobronchique

Aspects techniques

  • La zone de destruction sphérique est d'environ 1 cm pour une sonde de 3 mm de diamètre.
  • En contact latéral, l'effet cytotoxique s'exerce sur une profondeur de 3 mm.
  • La nécrose tissulaire non hémorragique survient entre J8 et J15.
  • L'élimination de l'escarre entre J8 et J15 peut nécessiter une fibroscopie bronchique pour une extraction à la pince.
  • Plusieurs séances peuvent être nécessaires pour terminer la destruction.

Précautions d'usage

  • Le collagène et le cartilage sont cryorésistants et donc il n'y a pas de risque de perforation ni de sténose fibreuse cicatricielle.
  • Possibilité d'hyperthermie brève avec frissons. Une prévention est possible par un bolus de corticoïdes.

Thermocoagulation haute fréquence

Aspects techniques

  • Utilise l'effet thermique d'un courant électrique alternatif d'une fréquence au moins >300 kHertz.
  • A utiliser uniquement en "coagulation douce".
  • Arrêt de l'apport d'oxygène pendant la coagulation.
  • Chauffage entre 70°C et 100°C --> induction de la vaporisation tissulaire et dégagement de vapeur d'eau.
  • Possibilité de traitement de lésions distales jusqu'au niveau segmentaire.

Précautions d'usage

  • Risque de lésion des cartilages. Risque de perforation. Risque de sténose cicatricielle. Eviter de coaguler trop près des parois bronchiques (danger du perfectionnisme). Compléter par cryothérapie éventuellement.
  • Respect des règles de sécurité, utilisation de matériel isolé et respect des précautions d'emploi pour l'application des plaques neutres.
  • Risque hémorragique
    • en cours de procédure : rupture vasculaire
    • Tumeurs carcinoïdes.
  • Contre-indication au voisinage immédiat de prothèse bronchique métallique (fracture).
  • Risque de dérèglement du pace-maker (prendre contact avec le fournisseur de pace-maker), placer la plaque de l'autre côté par rapport au pace-maker et prévenir l'anesthésiste.



Référentiels liés
Cancer bronchique non à petites cellules, Cancer bronchique non à petites cellules, Cancer bronchique à petites cellules, Cancer bronchique à petites cellules, Epanchement péricardique, Lymphangite carcinomateuse pulmonaire, Mésothéliome pleural, Mésothéliome pleural, Métastases pulmonaires, Pleurésie cancéreuse, Pneumopathie radique, Sevrage tabagique, Toux, Tumeur épithéliale du thymus, Tumeurs du médiastin (diagnostic), Tumeurs germinales (testicule, rétro-péritoine, médiastin)


Mots clés
Endoscopie bronchique interventionnelle - bronches - poumons - trachée - bronchoscopie
Alias
Bronchique (endoscopie interventionnelle)