De Oncologik


Neuro-oncologie : anatomo-pathologie
Groupe Interregion
Dernière modification13 décembre 2011
Ce référentiel date de plus de trois ans.
Réseaux participantsOncolor
Carol
Oncobourgogne
Oncocha
Oncolie
Oncopic
Neuro-oncologie : anatomo-pathologieOncolor13 décembre 2011frhttp://purl.bioontology.org/ontology/MSH/{{#ask: [[-a pour mot cle::Interregion:Neuro-oncologie : anatomo-pathologie]]|link=none|

| format=template | template=Rdfa milieu

}}


Espace Privé
Espace d'édition
Rédacteurs
Bibliographie
Pubmed
PubMed Classic

Clinical Queries
PubMed: Etiology
PubMed: Diagnosis
PubMed: Therapy
PubMed: Prognosis
PubMed: Clinical Prediction Guides

Cismef
Publications

Tronc commun Neuro-Oncologie

Anatomo-pathologie

  • L'examen anatomo-pathologique doit être réalisé par un spécialiste expérimenté en neuropathologie.

  • Idéalement, l'anatomopathologiste doit être présent sur le site de la biopsie stéréotaxique pour assurer la qualité du prélèvement (volume suffisant, cellularité) par un examen extemporané. Les conditions d'exercice dans la majorité des centres rendent cette recommandation quasi impossible à suivre.

  • Le volume de tumeur doit être suffisant pour permettre les techniques de biologie moléculaire. Le consentement du patient doit être recueilli conformément aux bonnes pratiques préconisées par l'INCa.
    • La recherche de la codélétion 1p/19q pour les oligodendrogliomes et oligo-astrocytomes peut s'effectuer à partir de blocs ou de lames blanches. Du sang prélevé sur anticoagulant (EDTA) doit être adressé en même temps au laboratoire de biologie moléculaire pour la recherche de perte d'hétérozygotie.
    • Du matériel doit être congelé pour la recherche translationnelle (méthylation du promoteur de la MGMT, expression PDGF-R, mutations p53...). La congélation et la conservation des échantillons doivent être assurées par un Centre de Ressources Biologiques (CRB) et/ou une tumorothèque.
    • La conclusion du compte rendu histologique doit proposer un diagnostic dans la classification unanimement admise (OMS 2007) voire dans les 2 classifications en vigueur en France : classification OMS (Louis 2007) et classification de Sainte Anne pour les oligodendrogliomes (Daumas-Duport 1997) ou pour les tumeurs glioneuronales malignes (Daumas-Duport 2000).

Télécharger un modèle de compte-rendu normalisé (en cours de diffusion par la Société Française de Neuropathologie)

Modèles de consentement éclairé proposés

Bibliographie

  • Daumas-Duport C, Tucker ML, Kolles H, Cervera P, et al.
    Oligodendrogliomas. Part II : a new grading system based on morphological and imaging criteria.
    J Neurooncol. 1997;34(1):61-78.


Référentiels liés
Chordomes et Chondrosarcomes, Crâniopharyngiome, Ependymome, Glioblastome (grade IV OMS), Gliomatose cérébrale, Gliomes anaplasiques (grade III OMS), Gliomes diffus de bas grade (grade II OMS), Hypertension intracrânienne (HTIC) et déficit neurologique central, Lymphomes primitifs du système nerveux, Médulloblastome de l'adulte, Méningiomes, Méningite carcinomateuse, Métastases cérébrales, Neuro-oncologie : Techniques de radiothérapie, Neuro-oncologie : essais cliniques, Neuro-oncologie : généralités, Neuro-oncologie : imagerie, Neuro-oncologie : technique de radiothérapie, Neuro-oncologie : techniques chirurgicales, Neuro-oncologie : traitements symptomatiques, Neuro-oncologie : épilepsie, Rééducation en neuro-oncologie, Tumeurs germinales primitives du système nerveux


Mots clés
Tumeurs du système nerveux central - Anatomo-pathologie